Envie de rien

J’ai passé l’année de mes 17 ans comme beaucoup d’adolescentes : obnubilée par un garçon. J’étais éperdue mais malheureusement le jeune homme était imperméable à mes charmes.

A l’époque, je croyais encore que c’était quelque chose que l’on pouvait changer par la patience, l’amour absolu, et le fait de coller quelqu’un comme un vieux chewing-gum.

Ce qui devait arriver arriva : rien. Il resta indifférent, comme cela était parfaitement prévisible. Pendant ce temps, mon obsession tournait au cauchemar, et j’allais de plus en plus mal..

Lire la suite « Envie de rien »

La sidération

70% des victimes de viols sont dans l’incapacité de se débattre, de crier ou de dire non. Cette sidération est souvent pour nous une source de honte, de culpabilité, et d’angoisse à l’idée de porter plainte; pourtant elle a une explication neurologique indiscutable.

Une vidéo très bien faite du Monde sur cette sidération et ses raisons, avec des témoignages de victimes, des explications d’une psychiatre et d’une avocate, et une explication accessible des phénomènes de sidération et de dissociation.

https://www.lemonde.fr/societe/video/2021/07/25/siderees-pourquoi-certaines-victimes-de-violences-sexuelles-ne-reagissent-pas_6089490_3224.html

Que vous est-il arrivé ?

Je ne peux pas ne pas parler de ce livre, What happened to you ? paru en anglais en avril dernier, co-écrit par le docteur Bruce Perry, neurologue et psychiatre, et par Oprah Winfrey.

De manière générale, l’information et les opinions partagées sur ce site sont largement basées sur des sources anglophones, il est donc normal que je l’ai lu. En plus, c’est un best seller, ce qui n’est pas si fréquent pour les livres de psychologie ou de psychiatrie.

Mon intention sur ce blog était de donner des références accessibles à des francophones. Pourtant je ne peux pas attendre que la traduction en Français de ce livre ne paraisse pour en parler, tellement il m’impressionne.

Si je devais ne recommander qu’un seul livre de psychologie à un victime de trauma en général, et de violence sexuelle en particulier, ce serait celui-là. Espérons qu’il sera vite traduit (appel aux éditeurs qui peut-être liront cet article: achetez les droits!).

A mon sens, on devrait le rendre obligatoire pour tous les professionnels de santé. En attendant, il peut grandement nous aider à nous comprendre et à guérir.

Lire la suite « Que vous est-il arrivé ? »

3 mythes sur les violences sexuelles

La violence sexuelle est un sujet difficile, le genre de sujet qu’on n’aborde pas lors d’un dîner avec des amis.

C’est sans doute une des raisons pour lesquelles le sujet est parfois (souvent!) réduit à des mythes, voire des fabrications, dans les recoins de notre cerveau. Et dans les media, qui ne sont parfois que la matérialisation des recoins de cerveaux de journalistes.

S’il ne s’agissait que de croyances collectives sans impact sur notre santé mentale, ce ne serait pas bien grave. Mais ces mythes peuvent se mettre en travers de notre chemin de guérison. Il est donc important de les dissiper pour nous tous.

Lire la suite « 3 mythes sur les violences sexuelles »

Je me sens nulle, mais je me soigne (3/3)

Dans les deux billets précédents, ici et , nous avons parlé de l’estime de soi, d’où elle vient, son importance, et ce qui s’y passe quand nous avons été victimes de violences.

Ce billet se concentre sur les pistes de solutions pour améliorer son estime de soi, quelle qu’en soit l’origine.

Cette liste n’est pas exhaustive bien sûr, et les solutions présentées ne s’excluent pas mutuellement. Cela dit il faudrait beaucoup de temps et d’énergie pour tout essayer… Le plus sage est sans doute de commencer par ce qui vous parle le plus.

Lire la suite « Je me sens nulle, mais je me soigne (3/3) »

Je suis nulle (2/3)

Le premier post de cette série sur l’estime de soi explique et explore ce qu’est l’estime de soi, la confiance en soi et le respect de soi.

Ce billet évoque les conséquences des violences sexuelles sur l’estime de soi.

Bien sûr, un problème de confiance en soi peut venir de beaucoup d’autres causes que des agressions dont nous avons été victimes.

A l’inverse, les violences sexuelles ont des conséquences psychologiques nombreuses, et les atteintes à l’estime de soi n’en sont qu’une partie.

Mais ce qui est certain, c’est qu’être exposé à des violences sexuelles, c’est vivre des assauts incroyablement violents sur notre estime de nous; les études montrent cet impact négatif depuis plus de trente ans.

Ce que je sais aussi, c’est que pour fonctionner, nous « oublions » ou en tout cas « enfouissons » beaucoup de choses. Parfois la seule trace de notre drame, la seule chose que nous voyons, c’est notre estime de nous en miettes.

Pour certains d’entre nous cela a été le sommet de l’iceberg, ce qui nous a jeté dans les bras du processus de guérison.

C’est la conséquence la plus visible, et parfois la plus intenable, mais ce n’est qu’une conséquence. Car contempler une estime de soi très basse, c’est comme regarder… une cicatrice. Elle ne sort jamais de nulle part.

Lire la suite « Je suis nulle (2/3) »

Je suis nulle (1/3)

Voici un extrait du monologue intérieur de Clara : « J’ai été ridicule en réunion. Quand mon chef m’a demandé mon avis, j’ai rougi, bafouillé, et sorti une phrase complètement bizarre.

En plus j’ai dit un truc qui n’avait rien à voir avec le débat. Quand j’y pense je crève de honte.

De toute façons je suis nulle au boulot. je suis toujours perdue, je ne sais jamais quoi faire, et quand je fais quelque chose c’est à moitié.

Je fais illusion parce que je sais tromper mon monde, mais cela ne durera pas éternellement. Il faut que je me réveille, que j’ai l’air plus professionnelle sinon cela va mal se terminer pour moi.

De toutes façons, je suis nulle tout court.

Je suis nulle en société: quand je pense à toutes les fois où je me suis rendue ridicule en dîners, j’ai envie de me cacher.

Je suis toujours à côté de la plaque, ce que je fais est inapproprié, ce que je dis est inapproprié.

Et je ne parle pas de ma vie amoureuse: c’est pire encore. »

Etcetera, etcetera, etcetera, cela continue comme ça toute la journée.

Lire la suite « Je suis nulle (1/3) »

Des pistes pour guérir des violences sexuelles

Le but de ce blog est d’aider les victimes de violences sexuelles à se reconstruire. Et plus largement, d’aider ceux et celles qui ont été victimes de violences, qu’elles soient physiques, sexuelles ou émotionnelles. Les blessures se ressemblent, et les moyens d’en guérir aussi.

Car elles laissent des traces, même si nous ne les voyons pas toujours comme telles: une estime de soi abîmée, des relations difficiles, une tendance aux addictions ou à la dépression, à l’anxiété, une distance difficile à trouver avec nos émotions (noyés dedans, ou totalement en dehors), une dépendance affective, un stress chronique…la liste peut être longue.

Lire la suite « Des pistes pour guérir des violences sexuelles »

Ou peut être une nuit…

L’inceste

Je suis en train d’écouter le podcast de Louie Media, Ou peut être une nuit. Ce podcast en six épisodes traite de l’inceste et du silence imposé qui l’entoure. Il est très bien réalisé, très émouvant, et très documenté. Un trésor que je conseille à tous ceux et celles qui se sente concernés par ce sujet – j’en fait définitivement partie. Vous pourrez trouver plus d’informations sur ce podcast sur le site de Causette et celui de Telerama.

Comme Delphine de Vigan dans Rien ne s’oppose à la nuit, Charlotte Pudlowski, qui a réalisé ce podcast, est arrivée au sujet de l’inceste par l’expérience de sa mère. Dans les deux cas on a l’impression d’une fille qui parle, publiquement, de la détresse de sa mère qui elle n’a pas pu en parler. En soi, ce constat est à la fois émouvant et déprimant.

Lire la suite « Ou peut être une nuit… »

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑